Malte, microcosme de la mondialisation en Méditerranée

iReMMO, Paris | Rencontres > Controverses | Adrian Grima et Elizabeth Grech

Jeudi 8 février 2018, 18h30 – 20h30

Video: http://iremmo.org/rencontres/controverses/malte-microcosme-de-mondialisation-mediterranee/


IMG_8715-768x768
Crédits: Elizabeth Grech

Rencontre avec:

Adrian Grima, auteur et professeur de littérature maltaise à l’Université de Malte. Il a publié de nombreux ouvrages – travaux académiques, recueils de poèmes et recueils de nouvelles. Son travail a été traduit dans 16 langues et ont reçu plusieurs prix. Ses poèmes en maltais sont traduits en français par Elizabeth Grech (Ici arrivent les mouettes, 2012 et 2017) et en arabe par Walid Nabhan (Masafat, 2017). Adrian Grima enseigne également le maltais à l’Inalco depuis 2016.

Elizabeth Grech, traductrice et membre du Réseau Euromed France. Elle a travaillé comme chargée de projets à la Fondation René Seydoux (www.fondation-seydoux.org) pendant 10 ans. Traductrice autodidacte, elle a travaillé avec divers chercheurs en sciences humaines et avec le CIHEAM (Centre international des hautes études agronomiques méditerranéens) sur la version anglaise de leurs travaux. Elle traduit en français des poètes maltais contemporains dont Adrian Grima, Antoine Cassar, John Portelli, John Aquilina, Clare Azzoppardi et Norbert Bugeja.

Modération: Giovanna Tanzarella, membre de l’iReMMO et vice-présidente du Réseau Euromed France.

 


 

adrian - augustin - 3
Giovanna Tanzarella, Adrian Grima and Elizabeth Grech (Photo by Augustin Le Gall • Photographe)

Nhar il-Ħamis 8 ta’ Frar 2018, fiċ-ċentru kulturali tal-iReMMO (Institut de Recherche et d’Études Méditerranée et Moyen-Orient) fil-qalba tal-Quartier Latin ta’ Pariġi, jien u Elizabeth Grech tkellimna dwar “Malta bħala mikrokożmu tal-Globalizzazzjoni fil-Mediterran” (“Malte, microcosme de la mondialisation en Méditerranée”).

Waqt it-taħdita jien qrajt għadd ta’ poeżiji bil-Malti mill-ġabriet tiegħi Rakkmu (Klabb Kotba Maltin, 2006) u Klin u Kapriċċi Oħra (Klabb Kotba Maltin, 2015). Elizabeth qrat it-traduzzjonijiet tagħha ta’ dawn il-poeżiji għall-Franċiż, li wħud minnhom diġà dehru fil-ġabra Ici arrivent les mouettes (Fondation de Malte 2012), waqt li oħrajn huma traduzzjonijiet ġodda tal-poeżiji kollha ta’ Klin u Kapriċċi Oħra, proġett li ngħata l-fondi mill-Cultural Export Fund tal-Malta Arts Fund. Ħajr lil Philippe Parizot tal-għajnuna fil-fażi tal-editjar tat-traduzzjonijiet.

Fl-interventi tiegħi bnejt fuq id-definizzjoni ta’ globalizzazzjoni fil-kitba “Comment penser la mondialisation ?” ta’ Philip S. Golub, li tinsab fil-ktieb (eċċellenti) Manuel d’histories critique (Le monde diplomatique 2014). Kemm jien u kemm Elizabeth tkellimna fuq il-kriżi ambjentali fid-dinja u l-ħerba li qed issir, u ilha ssir, f’Malta; in-nuqqas ta’ regoli ġusti fil-qasam kummerċjali dinji; it-traġedji tal-immigrazzjoni; il-kwistjoni tal-poter jew in-nuqqas ta’ poter tal-istat-nazzjon f’dinja mmexxija minn interessi transnazzjonali, u r-ritorn lejn in-nazzjonaliżmu; il-globalizzazzjoni tas-solidarjetà u s-soċjetà ċivili; il-globalizzazzjoni tal-komunikazzjoni, tal-mezzi tax-xandir u l-informatika (almenu fil-pajjiżi s-sinjuri); u t-tweġiba tal-lirika, tal-poeżija, għad-deumanizzazzjoni tal-bnedmin mingħajr isem u l-banalizzazzjoni tal-kelma.

Elizabeth tkellmet, fost l-oħrajn, dwar l-avvanzi kbar f’ċerti libertajiet ċivili f’Malta, iċ-ċirkostanzi u l-għażliet li wasslu għal rinaxximent fil-qasam tal-kitba, b’letteratura iktar miftuħa għall-Mediterran u għad-dinja, u l-esperjenza kreattiva tat-traduzzjoni letterarja.

Wara t-taħdita u l-qari tal-poeżiji, kien hemm diskussjoni bis-sehem ta’ bosta nies fl-udjenza, fosthom il-Prof. Mourad Yelles (INALCO) u s-Sur Paul Busuttil, Franċiż ta’ nisel Malti. Wieħed mill-argumenti ewlenin tiegħi kien li neħtieġu mudell ekonomiku u mudell ta’ għajxien li ma jagħmilx daqshekk ħsara lill-ambjent li fih ngħixu waqt li jkattar ix-xogħol dinjituż, u parti sew mid-diskussjoni ffukat fuq din l-isfida. Il-punt tiegħi kien li fil-każ ta’ Malta, m’għandniex ċans nistennew biex naraw x’se jkunu l-konsegwenzi tal-bini bl-addoċċ, it-traffiku, it-tniġġis fl-arja, il-qerda tal-kampanja, il-marda tal-bini għoli, u ż-żieda bla ħsieb fil-popolazzjoni: iż-żmien jinsab kontrina.

Ħajr lill-fotografu Augustin Le Gall ta’ dawn ir-ritatti li fihom jidhru wkoll Giovanna Tanzarella, li mexxiet il-lejla, u Elizabeth Grech, u ħajr lil Aude Thepenier u l-ħaddiema kollha tal-iReMMO.

adrian - augustin - 1
Giovanna Tanzarella and Adrian Grima (Photo by Augustin Le Gall • Photographe)
adrian - augustin - 2
Giovanna Tanzarella, Adrian Grima and Elizabeth Grech (Photo by Augustin Le Gall • Photographe)

 


 

iReMMOiReMMO – Institut de Recherche et d’Études Méditerranée et Moyen-Orient

7, rue des Carmes 75005 Paris

01 43 29 05 65 / 01 42 01 31 43 /contact@iremmo.org

Pour tout autre contact : ici.

 

Accès :

Métro : ligne 10 – Arrêt Maubert-Mutualité

Métro : ligne 4 – Arrêt Saint-Michel

Bus : Lignes 89, 87, 86, 84, 67, 63

Vélib : Stations n° 5008, n° 5002, n° 5007, n° 5030


14692171_1152288358171456_1296369292252839799_o-300x225

L’iReMMO est un think tank indépendant sur la Méditerranée et le Moyen-Orient, sous la forme d’une association loi 1901, déclarée d’intérêt général.

Cet institut contribue à l’analyse critique des grandes questions politiques du bassin méditerranéen. Ces réflexions se veulent à la fois rigoureuses et engagées car on ne peut rester neutre devant des problèmes qui concernent autant nos sociétés ; qu’il s’agisse des conflits au Proche et Moyen-Orient, de l’immigration, de la sécurité en Méditerranée, de l’islamisme, de l’environnement, du développement durable, de l’agriculture, etc.

L’iReMMO intervient dans le débat public à travers des conférences, des publications, des formations, des colloques et travaille en partenariat avec des médias nationaux et internationaux.


L’iReMMO, association loi 1901 reconnue d’intérêt général, est un “​ laboratoire d’idées “​ indépendant, qui entend déconstruire les idées reçues. Il explore les dynamiques émergentes de la Méditerranée et du Moyen-Orient, tout en faisant découvrir la région sous un angle géopolitique, économique et culturel. L’institut veut créer une véritable dynamique susceptible de peser dans le débat public : sur la jeunesse, l’opinion, les décideurs et les partis politiques.

 


 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Top
%d bloggers like this: